Nouveaux cas de Covid-19 après 99 jours sans obstacles

Mis à jour le 28 juillet 2020

Le 25 juillet 2020, le gouvernement a confirmé un nouveau cas de Covid-19 à Da Nang annonçant le retour de la transmission communautaire après 99 jours sans rien à déclarer.

Ville de Da Nang, centre du Vietnam

Depuis le début de la pandémie de Covid-19, le Vietnam a d'abord été critiqué pour avoir pris la menace trop au sérieux, fermant les frontières depuis le mois de mars, obligeant ses citoyens à porter des masques et suivant les règles de distanciation sociale. Quelques semaines plus tard, il a été félicité pour ses décisions actives alors que le virus avait voyagé dans le monde entier.

Alors que de nombreux pays ont commencé à rouvrir leurs frontières et à lever les interdictions de voyager, le Vietnam reste fermé aux touristes étrangers. Seuls les experts ou les travailleurs hautement qualifiés ont été autorisés à entrer, ainsi que les citoyens vietnamiens souhaitant rentrer chez eux, mais à la condition qu'ils respectent la quarantaine de 14 jours à leur arrivée dans le pays. Cette quarantaine obligatoire avec des tests réguliers a permis au Vietnam d'identifier les nouveaux cas de Covid-19 avant qu'ils n'entrent sur le territoire.



Malheureusement, de mauvaises nouvelles ont secoué le pays le 25 juillet lorsque le gouvernement a officiellement annoncé qu'un nouveau cas de transmission communautaire avait été découvert à Da Nang, dans le centre du Vietnam, suivi d'un second. Puis le 26 juillet, deux autres cas ont été trouvés parmi les proches des patients, mais c'est le 27 juillet que les choses ont accéléré avec 11 nouveaux cas enregistrés, comprenant sept patients et quatre employés de l'hôpital de Da Nang.

Le nombre total de cas au Vietnam depuis le début de l'épidémie s'élève maintenant à 431, dont 276 importés, avec 66 cas actifs. Aucun décès lié au Covid-19 n'a été enregistré au Vietnam.

Après 99 jours sans transmission communautaire, ces 15 nouveaux cas en deux jours alarment les autorités qui recherchent activement comment chaque personne a été infectée. Jusqu'à présent, l'immigration clandestine fait partie des pistes privilégiées.

Toute la zone du centre du Vietnam est maintenant fortement impactée car entre les villes de Hue, Da Nang et Hoi An, la zone est une destination balnéaire très demandée par les voyageurs nationaux. Toutes les réservations ont été annulées quelques heures après la première annonce, et la ville de Da Nang est sous distanciation sociale jusqu'à nouvel ordre. Les citoyens sont encouragés à rester chez eux et toutes les entreprises «non essentielles» telles que les parcs d'attractions, les salons de beauté, les bars ou les salons de karaoké, ont été fermées.

Le Vietnam se sentait si en sécurité que nous avons peut-être baissé la garde et sommes devenus trop à l'aise. Espérons que cela sera résolu très bientôt et qu'un vaccin sera trouvé pour permettre à notre beau pays de rouvrir ses frontières et de partager ses trésors avec le monde.

Baie d'Halong, nord du Vietnam
 
Autres blogs

Laissez-nous vos commentaires

Champs obligatoires (*)
Votre nom (*)
Email (*)
Confirmer votre Email (*)
Vos commentaires
Envoyer votre commentaire
En association avec
TripAdvisor Lonely-Planet petitfute travelife